Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 06:35
J'ai fini ma première semaine de cours ici (pas tout à fait complète car nous avons commencé mardi).  Nous commençons à avoir quelques contacts avec d'autres étrangers du campus, et nous devrions assez vite avoir des binômes avec des étudiants Chinois pour progresser plus vite. Avec 18h de cours + ces partenariats linguistiques, l'emploi du temps sera donc assez chargé pour une troisième année à l'étranger (rien à voir avec ceux qui ont 8h de cours et 40h de plage par semaine en Australie ou ailleurs ;-)). Mais la méthode paraît très efficace. Même les règles de grammaire sont expliquées en Chinois !

Nos cours se découpent en trois branches. Tout d'abord, les 8h de cours de 汉语 (hanyu) avec Wu Laoshi (Professeur Wu), c'est-à-dire un cours de mandarin tout ce qu'il y a de plus basique, avec des petits dialogues, du vocabulaire, des questions et des points de grammaire. Puis, il y a 6h de 口语 (kouyu), la langue orale, avec Zhao Laoshi. Globalement, nous faisons presque la même chose qu'en hanyu, avec un peu moins de grammaire peut-être. Et enfin, nous avons 4h de 听力 (tingli, littéralement "la force de compréhension à l'écoute"),bref, c'est le labo de langue de nos cauchemars avec des cassettes audio de qualité pourrie, qui débitent des phrases inarticulées (ou désarticulées) en Chinois, et on doit répondre à des questions vicieuses dessus. Mais Wang Laoshi a l'air très sympathique (les trois institutrices ont toutes l'air de l'être).

Le dernier gros avantage, c'est que nous sommes moins d'une dizaine par classes, et avec le mode de travail à la chinoise, on doit suivre tout le temps : phrases à répéter en groupe ou seul, dialogues à lire et relire à voix haute, jusqu'à être capable de les réciter sans les regarder (si si, au bout de vingt lectures, ça commence à rentrer !).

Et puis le campus est très sympa, si l'on excepte le souterrain pour traverser le périph' dans lequel on ne peut passer à vélo. Il y a une bonne ambiance, une cantine très honorable, des supérettes un peu partout s'il manque quelque chose, et tous les terrains de sport possibles et imaginables. Ce qui fait que j'ai fait plus de sport les trois derniers jours que sur toute l'année dernière à Sciences Po !

Et maintenant, je vais retourner à mes chers caractères.
@+
V

Partager cet article

Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article

commentaires