Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 07:56
Qui dit fin de semestre dit adieux déchirants avec ceux qui ne reviennent pas pour la deuxième moitié de l'année. Nous avons un dernier repas ce soir, et puis nos routes se sépareront pour quelques temps, avant de se recroiser en Chine ou ailleurs. Nous avons vraiment eu de la chance car notre groupe a très bien fonctionné. Cela n'était pas joué d'avance car nous venions tous d'horizons très différents, l'écart d'âge allait de 16 à 26 ans, et notre niveau initial en Chinois ne nous permettait pas de communiquer énormément entre nous en mandarin, notamment avec les Asiatiques qui ne parlent pas forcément Anglais.

Le groupe n'a jamais dépassé les douze étudiants, ce qui était idéal pour bien progresser. Certains étudiantsétaient présents pour de courtes périodes uniquement : Make (Marco, Allemagne) qui était avec nous jusqu'aux vacances d'octobre, Sarah (USA) qui a préféré changer d'université car elle habitait trop loin de BeiWai, Andelu (Andrei, Russie), qui finissait son lycée à Moscou et était juste présent un mois et demi pour avoir le niveau suffisant requis pour étudier le Chinois à l'université. D'autres nous ont quitté à Noël : Shanpu (Japon) et Kamila (Kazakhstan). Le reste des troupes était présent jusqu'au bout : Jean et Yacine de Sciences Po, Jonas et Anne (Allemagne), Patrick (USA), Heiqi et Xijing (Japon), Han Bie (Corée du Sud) et moi-même, le délégué de la classe.

Ban-1.jpg
A la Maison de thé de Lao She, de gauche à droite : Kamila, Xia Bing, Shanpu, Jonas, Jean, Anne, Han Bie, Zhao laoshi (kouyu), Wu laoshi (hanyu), Yacine et Xijing.

Nous avons vraiment beaucoup rigolé en cours et en dehors. C'était notamment très amusant de communiquer en Français avec Jean et Yacine, pour dire combien un exercice nous ennuyait ou combien un texte était absurde. C'est une liberté que nous n'aurons peut-être plus au second semestre car il y a peu de chances que nous soyons de nouveau dans le même groupe. Cette bonne ambiance a été renforcée par nos trois professeurs, toutes très sympathiques. Nous leur avions d'ailleurs composé une chanson pour le spectacle de Noël. Ce grand moment de musique nous avait conduit à la troisième place ex-aequo du concours. Malheureusement, le CD promis par l'administration n'est toujours pas arrivé, donc il faudra vous contenter des paroles et de leur traduction.

Ban-2.jpg
Au restaurant japonais, en haut : Heiqi, Andrei, Han Bie ; en bas : Jean, Xia Bing et Zhao laoshi.

Nous avons repris l'air de We wish you a Merry Christmas :

We wish you a Merry Christmas, we wish you a Merry Christmas,
we wish you a Merry Christmas and a Happy New Year,

我们的班有三位老师,
她们都很漂亮,可是常常生气!

我们每天迟到(了),我们每天聊天(了),
我们每天不明白(了),可是都没关系!

我们不要听写,我们不要作业,
我们最喜欢游戏,所以不要学习!

We wish you a Merry Christmas...

听力"A还是B",我们没有主意,
老师声音很大,我们睡不了觉!

我们的班有三位老师,
她们都很漂亮,可是常常生气!

We wish you a Merry Christmas...

我们最爱我们的老师,
她们都很可爱,所以谢-谢-你-们!

Ban-3.jpg
A l'école maternelle de Pékin : Xia Bing, Jonas, Jean, Xijing, Heiqi, Patrick, Han Bie, Yacine, Wu laoshi et Anne.

Si vous voulez le chanter, cela donne la prononciation suivante :

We wish you a Merry Christmas...

Women de ban you san wei laoshi,
tamen dou hen piaoliang, keshi changchang shengqi !

Women meitian chidao le, women meitian liaotianr le,
women meitian bu mingbai le, keshi dou mei guanxi !

Women bu yao tingxie, women bu yao suoye,
women zui xihuan youxi, suoyi bu yao xuexi !

We wish you a Merry Christmas...

Tingli "A haishi B", women mei you zhuyi,
laoshi shengyin hen da, women shui bu liao jiao !

Women de ban you san wei laoshi,
tamen dou hen piaoliang, keshi changchang shengqi !

We wish you a Merry Christmas...

Women zui ai women de laoshi,
tamen dou hen ke'ai, suoyi xie-xie-ni-men !


Ban-4.jpg
Notre dernière soirée avec les professeurs, en haut : Jean, Jonas, Patrick, Yacine, Xia Bing ; en bas : Wu laoshi, Anne, Zhao laoshi, Wang laoshi (tingli).

Enfin, en Français, voici une traduction approximative, car nous avons été obligé de mettre quelques fautes pour tenir le rythme et les rimes !

Nous vous souhaitons un Joyeux Noël...

Notre classe a trois professeurs,
elles sont toutes très jolies, mais s'énervent souvent !

Chaque jour nous sommes en retard, chaque jour nous bavardons,
chaque jour nous ne comprenons rien, mais il n'y a pas de problème !

Nous ne voulons pas de dictées, nous ne voulons pas de devoirs,
nous aimons seulement les jeux, c'est pourquoi nous ne voulons pas étudier !

Nous vous souhaitons un Joyeux Noël...

En Tingli "A ou B", nous n'en avons aucune idée,
la prof' parle trop fort, nous ne pouvons pas dormir !

Notre classe a trois professeurs,
elles sont toutes très jolies, mais s'énervent souvent !

Nous vous souhaitons un Joyeux Noël...

Nous aimons trop nos professeurs,
elles sont toutes adorables, donc merci-à-vous !

Le prochain semestre nous réservera certainement d'autres aventures humaines aussi exceptionnelles !
Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 07:26
Le premier semestre s'achève. Il sera passé bien vite au final... Certes le début de l'année, nos premiers jours un peu galères où nous ne comprenions absolument rien, ou même les souvenirs de la France me paraissent loin, mais comme nous n'avons pas eu le temps de nous ennuyer ici, ces quatre mois et demi ont été très rapides ! Même si notre niveau de mandarin reste "élémentaire" pour le moment (il paraît que nous avons le même niveau que les enfants de... moyenne section de maternelle !), nous mesurons nos progrès. Si nous manquons de vocabulaire dans beaucoup de domaines, nous pouvons désormais expliquer le mot ou l'expression que l'on cherche avec notre niveau de langue. Malgré ma prononciation peu rigoureuse, je me fais très bien comprendre en général. Comprendre les Chinois n'est pas toujours évident en revanche, notamment les Pékinois dans la rue qui ne font aucun effort pour articuler ! A l'écrit, nous pouvons désormais reconnaître un peu moins de 2000 carcatères, et je pense savoir en écrire environ 1500. La route est encore longue, et un an n'est sûrement pas suffisant pour parler, lire et écrire un bon Chinois, mais nous pouvons déjà nous débrouiller dans la vie quotidienne !

La méthode d'apprentissage du Chinois est certes rébarbative pour des gens de notre âge, mais elle montre son efficacité à long terme. La régularité paye. C'est ainsi que j'ai eu de bons résultats à mes examens finaux (92,5 en hanyu, 87 en kouyu et 87,5 en tingli). Au final, mes notes finales sur l'ensemble du premier semestre sont plutôt élévées : 95 en hanyu, 90 en kouyu et 91 en tingli, soit 19, 18 et 18,2 sur 20 si l'on prend un barème français ! Mais cette comparaison n'a aucun sens, car ici, le système est fait de telle sorte que tout le monde ait plus de la "moyenne" fixée à 60/100. Les notes de la majorité des étudiants de notre niveau oscillent entre 85 et 95 (au second semestre, ce sera plus dur naturellement...). Je suis particulièrement fier de ma note en hanyu, car c'est la matière que j'ai le plus travaillé, et de mes progrès en tingli, qui était un peu notre bête noire en début de semestre. Nous comprenions 25% des dialogues, et nous sommes désormais à 80-90%, ce qui est très encourageant. Comme pour toutes les langues à l'oral, c'est à force de pratique que l'on réussit à comprendre et se faire comprendre. Il y a eu une sorte de déclic assez net il y a environ un mois et demi.

En tout cas, ce premier semestre a vraiment été très satisfaisant, grâce aux très bonnes conditions d'enseignement (autour de dix élèves par classe, mais le nombre descend plus souvent à six pour les cours à 8h du matin ;-)), à l'attention des professeurs et de l'administration, et à la bonne ambiance générale qui règne dans cette université, sérieuse mais sympathique ! Les partenariats linguistiques, notamment avec Alicia, m'auront également permis d'acquérir du nouveau vocabulaire, et de discuter d'autres sujets en rapport avec la Chine, les Chinois et leurs modes de pensée, car la confection de raviolis chinois, le déménagement ou la réparation du vélo sont des thèmes de vocabulaire importants mais pas très passionnants sur le fond. Pour résumer le message, s'il y a des étudiants qui hésitent à tenter l'expérience chinoise (qui peut faire peur au départ pour tous les changements qu'elle entraîne), il faut se lancer et vous ne le regretterez pas !
Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article
24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 11:36
Petite-Banni--re-100-jours.jpg
Un lieu : le "Stairway".


Difficile de citer un endroit plutôt qu'un autre. Pékin, Pingyao, Xi'an, le Taishan... tant de lieux impressionnants ! Il y a bien sûr l'université elle-même, avec sa disposition assez particulière, mes salles de cours qui sont situées de l'autre côté du troisième périphérique de la ville, ou encore le passage souterrain qui nous permet d'aller d'un côté à l'autre, sur lequel il y aurait beaucoup à dire. Il y a également tous les excellents restaurants du coin : le Dongbei qui propose peut-être le meilleur rapport qualité/prix, ou notre petit restaurant sur le périphérique qui avec tout son charme de coin vieillot et sale propose les meilleurs Shanxi Chaomian qu'il nous ait été donné de tester. Il y a aussi les pizzas du Tube Station ou le restaurant japonais qui lui fait face.

Mais au final, le lieu qui je pense ferait l'unanimité dans notre petit groupe franco-belge, c'est naturellement le "Stairway to Love". C'est un peu comme le "Central Perk" dans Friends. Nous y passons au moins deux fois par semaine. En général, nous y sommes tous les lundis soirs, pour raconter nos week-ends respectifs autour de Spaghetti bolognaises (parce que cela fait du bien de manger "occidental" au moins une fois par semaine). Parfois, nous y allons aussi à deux ou trois, pour travailler ou se connecter au wifi. Ah le "Stairway"... avec ses canapés rouges, ses serveuses toutes plus folles les unes que les autres, son ambiance unique qui nous fait oublier pendant quelques temps que nous sommes à Pékin.
Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 09:45
Je connais désormais tous mes résultats des examens de mi-semestre, mes premiers examens chinois ! Je suis globalement satisfait, même si à mon niveau, toutes les fautes sont basiques, donc idiotes, donc frustrantes !

Sans surprise, c’est en hanyu que j’ai eu la meilleure note : 95,5 sur 100. C’est la meilleure note de ma classe, donc je suis assez fier de mon résultat. Comme toujours en langue, je suis meilleur à l’écrit qu’à l’oral. C’est particulièrement le cas en Chinois, où ma bonne mémoire visuelle me permet d’assimiler les caractères plus rapidement que d’autres. A l’inverse, ma mémoire auditive est tellement médiocre que je suis parfois incapable de prononcer des caractères que je reconnais. Pourtant, c’est en général le contraire qui se produit dans l’apprentissage du Chinois : hormis les Japonais qui utilisent déjà un certain nombre de caractères dans leur langue, les autres étudiants étrangers parlent mieux qu’ils n’écrivent, et ont des difficultés à retenir les caractères, alors même qu’ils les révisent parfois plus de temps que moi.   

Je suis donc meilleur à l’écrit qu’à l’oral, mais je ne me suis pas trop mal sorti du kouyu, avec une note de 88 sur 100. Après des exercices de lecture et de grammaire, je devais présenter la façon dont les Français (et plus généralement les Occidentaux) fêtent Noël, événement encore très peu présent en Chine. Parmi les quatre sujets possibles, c’était le plus dur, car nous avions travaillé sur le trafic pékinois en classe, et nous avons un vocabulaire suffisant pour raconter une expérience malchanceuse ou un voyage marquant. Alors que pour Shengdanjie (Noël), il a fallu quelques recherches de vocabulaire spécifique. Mais je m’en suis bien tiré.

Sans surprise là non plus, le tingli était l’épreuve la plus dure. Il est donc normal que j’ai une note inférieure (67,5 sur 100), même si j’ai quelques regrets compte tenu des circonstances. Tout d’abord, notre classe n’a eu droit qu’à une seule écoute de la cassette, contrairement à deux autres groupes qui ont eu deux fois certains passages. Cela explique que notre classe ait les moins bons résultats dans cette matière. Néanmoins, il semble que l'administration ait décidé de nous rajouter une dizaine de points à tous en compensation, ce qui me fait passer à 79 sur 100 ! Initialement, Il n’y avait qu’une note au-dessus de 80, et je dois être le cinquième du groupe environ. J’aurais pu être troisième, mais en reportant les réponses de mon brouillon sur la feuille d’examen… j’ai inversé certains résultats ! J’ai donc perdu de quatre à six points le plus bêtement du monde ! Une note au-dessus de 80 m’aurait plus satisfait, bien entendu, mais au moins, je sais que je peux y arriver pour le vrai partiel.

Ces vrais examens finaux auront lieu début janvier. Cela va me laisser le temps de progresser !
Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 11:19
Voilà ! Nous sommes sortis de notre petite série de mid-terms. Comme prévu, ils ont été de difficulté croissante pour moi : d'abord le hanyu lundi matin, qui s'est bien passé, puisque je suis meilleur à l'écrit et que c'était la matière la plus facile à réviser (faire des lignes de caractères en gros...) ; ensuite l'entretien de kouyu, qui a été très rapide pour moi vu que suis à l'aise pour lire les caractères (mais toute la difficulté est de bien les prononcer, et là je n'ai pas du être miraculeusement performant malheureusement) et que j'avais préparé un minimum le sujet sur lequel j'ai été interrogé (Shengdanjie = Noël) ; enfin le tingli aujourd'hui, toujours dur, et très frustrant car nous n'avions droit qu'à une seule écoute, contrairement aux cours habituels. Je vous tiendrai au courant de mes résultats, qui devraient arriver vite, car ici, ils sont très efficaces pour les corrections !

Nous sommes désormais soulagés de nos révisions et nos examens, mais nous ne sommes pas en vacances pour autant, puisque nous réattaquons les cours dès demain 8h ! Nous allons toutefois dîner tous ensemble ce soir, dans un restaurant coréen conseillé par notre "camarade" sud-coréenne. Et puis, ce week-end, nous effectuons un voyage express à Pingyao, ville restée très authentique, située à mi-chemin de Pékin et Xi'an. Bon courage à ceux qui reprennent le chemin des salles de cours demain en France, dites-vous que vos prochaines vacances seront avant les miennes, prévues pour le 11 janvier !

A très bientôt,
Xia Bing
Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 09:23
PP1.jpg
Hao qiu !

La semaine dernière se tenait un événement sportif d’envergure internationale à BeiWai : le tournoi de ping-pong des étudiants étrangers ! J’ai fini troisième en simple, en perdant vraiment de peu mes matchs, mais les Coréens sont vraiment forts. Il paraît qu’ils jouent beaucoup au tennis de table pendant leur service militaire, ce qui fait qu’ils ont tous un bon niveau et qu’ils font très peu d’erreurs. Il faut donc prendre l’initiative, au risque de faire des fautes, sinon nous n’avons aucune chance.

PP3.jpg
Jean, mon fidèle coéquipier, avec des coups droits décroisés aussi mesquins que son sourire !

PP2.jpg
La foule de nos supporters en délire ! Anne-Sophie de Belgique-une-fois, Mireille et Damien.

En double surtout, nous nous sommes bien amusés. Je faisais équipe avec Jean et nous avons terminé deuxièmes. Nous en sommes assez fiers, surtout que nous avons perdu contre les mêmes Coréens, sur un score encore plus serré. Bref, on a bien rigolé pendant ce tournoi. Et on a eu droit à des beaux diplômes et des petits cadeaux adaptés à la vie locale :  des baguettes de champions !
J’espère gagner le tournoi du second semestre s’ils en refont un, mais dans quelques semaines nous allons avoir un autre objectif : le tournoi de badminton !


Je ne gagne pas encore des millions grâce au ping-pong, mais c'est déjà pas mal !

Hormis cela, tout va bien, sauf qu’on commence à avoir très froid ! Nous attendons toujours le chauffage ! En effet, le système chinois est centralisé, donc nous devons attendre qu’il soit relancé pour tout Pékin, le 15 novembre normalement. En tant qu’étudiants étrangers, nous pourrions l’avoir un peu plus tôt, dès ce week-end ou la semaine prochaine. J’aurai l’occasion de vous en raconter un peu plus à ce moment-là, car cela vaut le détour. D’ici là, nous souffrons dans un silence seulement perturbé par nos claquements de dents ! Il fait en moyenne entre 3 et 8°C dans la journée, ce qui est supportable… mais le problème c’est qu’à l’intérieur, il fait tout aussi froid vu que nous n’avons pas de chauffage. Donc nous avons cours en manteaux et écharpes et je dors dans mon sac de couchage en plus de la couverture de base ! Nous voulions vivre à la dure comme les Chinois, nous voilà servis… mais on aimerait bien être un peu réchauffés quand même…!

Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 04:11
L'université ayant prévu une petite excursion à laquelle je ne peux pas me rendre puisque je pars dès demain à Xi'an, je suis en vacances (jiaqi) depuis hier soir. Déjà me direz-vous ? Et bien oui. La semaine prochaine est ce que les Chinois appellent la "Golden Week" (huangjinzhou : 黄金周). Le 1er octobre est en effet la Fête nationale de la République populaire de Chine. A cette occasion, tous les Chinois bénéficient de qualques jours de congès, qui ajoutés au week-end, font une petite semaine de vacances. Néanmoins, ce sont les vacances avant... janvier-février, célébration du Nouvel An chinois. Pas vraiment de vacances à Noël donc, et nous aurons d'ailleurs nos examens à partir du 31 décembre-1er janvier. Après les longues vacances du Nouvel An, il n'y a plus rien jusqu'au 1er mai, Fête du Travail, qui offre elle aussi une petite semaine de congés. Nous profitons donc de ces quelques jours avec bonheur, en sachant que ce sont les seuls d'ici au 11 janvier.


Muraille-Mireille, Yukari, Moseley l'Américain, Damien et la moitié de Yacine.

2--Nem-violet.jpg
Je n'ai toujours pas compris si c'était de la fleur ou un légume ou autre chose à l'intérieur, mais c'était plutôt bon !

3--Couronne-huasheng.jpg
J'aime beaucoup ces plats, avec des noix de cajou au milieu de légumes et de viande ou de crustacés. Excellent.

Ainsi, nous avons fêté deux anniversaires (shengri) hier soir. Tout d'abord celui de Yukari, une amie japonaise de la classe de Damien, puis celui d'Arnaud à Beida. Nous avons d'ailleurs eu un gâteau chinois, et pour les pâtisseries, ils ont des progrès à faire, parce que leurs gâteaux de crème font un peu peur (surtout sur le visage d'Arnaud, magnifiquement entarté par PH !). En Chinois, l'équivalent du Happy birthday, c'est Zhu ni shengri kuaile ! (祝你生日快乐: "Je souhaite à toi un anniversaire heureux").

4--G--teau-Arnaud.jpg
Ce n'est pas le tigre en crème qui nous a fait peur, mais bien le contenu du gâteau !
 
5--Anniv-Arnaud.jpg
Il souriait moins avec la moitié du gâteau sur la figure, mais j'ai promis de ne pas publier la photo de l'entartage. Cela dit, en Chine, tout s'achète, donc contre une grosse somme...

Bon courage à tous ceux qui ne sont pas en vacances, je pense bien à vous...
Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 15:21
Bonsoir à tous !
Après une première semaine de mise en place, l'année débute vraiment depuis hier. Le rythme des cours monte légèrement, nous essayons d'être un tout petit peu plus sérieux, en passant autant de temps devant nos hanzi que l'on en consacre à nos balles de tennis ;-). La vie du campus commence à se mettre en place. Grâce à l'un des professeurs de Français de l'université, nous avons pu rencontrer quelques étudiants chinois apprenant la langue de Molière. En seulement deux ans, ils la maîtrisent aussi bien que nous ou presque ! Espérons que notre niveau de Chinois sera comparable en fin d'année ! D'ailleurs, c'est assez amusant de constater que les Chinois ont dans l'ensemble une très bonne image de la France et des Français, ce qui n'est pas le cas partout à l'étranger. Nous sommes définitivement des symboles de romantisme et de raffinement. On ne compte plus les magasins de robes de mariées comprenant "Paris" dans leur enseigne, ou les marques de luxe françaises implantées dans les malls branchées de la capitale. Bref, l'année débute, et nous pensons déjà à nos futures destinations de vacances. Nous commençons à nous intégrer à la vie de BeiWai. Le ping pong est un excellent vecteur de rencontres, avec des Chinois de 7 à 77 ans.
Autre anecdote du jour, l'élection du captain de classe. Etant donné que personne ne sait écrire le nom des autres étudiants du groupe en Chinois, le vote se faisait en cochant la table du candidat sur un plan de la salle. Et il se trouve qu'à ce petit jeu-là, c'est un certain Xia Bing qui a été désigné par ses pairs ! Sachant que je n'étais pas plus candidat que les autres, et que ni Yacine, ni Jean, ni moi n'avons coché ma case. Il s'est donc trouvé trois camarades parmi les neuf restants pour me désigner triomphalement ! Finalement, les élections à la chinoise, ça a du bon ! Seulement je n'ai aucune idée sur l'identité de mes électeurs, puisque les deux Allemands, l'Américain, l'Américaine, la Kazakh, la Coréenne et les trois Japonais n'avaient aucune raison de voter pour moi plus que pour un autre...
Mes nouveaux caractères m'attendent, tout comme mon oreiller, donc je vous laisse pour aujourd'hui. @+
XB

EDIT : Ce soir, je n'ai pas vraiment le temps de poster un article intéressant, mais je prépare pour très bientôt une série d'articles qui j'espère vous apprendra quelques éléments à connaître sur la Chine actuelle. J'ai aussi quelques petites choses à rajouter d'ici là, mais je les réserve pour un autre soir, car demain j'ai cours très tôt et je dois encore réviser un peu. Je rajoute juste qu'Erwann a gagné le quiz sur le prix de mon vélo chinois, qui m'a coûté l'équivalent de 17 euros + 3 euros d'accessoires... et il marche toujours très bien ! Pourtant on ne peut pas dire que je l'économise !
Pour ceux qui découvrent ce blog et n'ont pas eu le temps de jouer, je mettrai bientôt en ligne d'autres posts plus interactifs, pour que vous puissiez participer activement à ce blog et à son contenu. Bonne fin de journée.
V
Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 06:35
J'ai fini ma première semaine de cours ici (pas tout à fait complète car nous avons commencé mardi).  Nous commençons à avoir quelques contacts avec d'autres étrangers du campus, et nous devrions assez vite avoir des binômes avec des étudiants Chinois pour progresser plus vite. Avec 18h de cours + ces partenariats linguistiques, l'emploi du temps sera donc assez chargé pour une troisième année à l'étranger (rien à voir avec ceux qui ont 8h de cours et 40h de plage par semaine en Australie ou ailleurs ;-)). Mais la méthode paraît très efficace. Même les règles de grammaire sont expliquées en Chinois !

Nos cours se découpent en trois branches. Tout d'abord, les 8h de cours de 汉语 (hanyu) avec Wu Laoshi (Professeur Wu), c'est-à-dire un cours de mandarin tout ce qu'il y a de plus basique, avec des petits dialogues, du vocabulaire, des questions et des points de grammaire. Puis, il y a 6h de 口语 (kouyu), la langue orale, avec Zhao Laoshi. Globalement, nous faisons presque la même chose qu'en hanyu, avec un peu moins de grammaire peut-être. Et enfin, nous avons 4h de 听力 (tingli, littéralement "la force de compréhension à l'écoute"),bref, c'est le labo de langue de nos cauchemars avec des cassettes audio de qualité pourrie, qui débitent des phrases inarticulées (ou désarticulées) en Chinois, et on doit répondre à des questions vicieuses dessus. Mais Wang Laoshi a l'air très sympathique (les trois institutrices ont toutes l'air de l'être).

Le dernier gros avantage, c'est que nous sommes moins d'une dizaine par classes, et avec le mode de travail à la chinoise, on doit suivre tout le temps : phrases à répéter en groupe ou seul, dialogues à lire et relire à voix haute, jusqu'à être capable de les réciter sans les regarder (si si, au bout de vingt lectures, ça commence à rentrer !).

Et puis le campus est très sympa, si l'on excepte le souterrain pour traverser le périph' dans lequel on ne peut passer à vélo. Il y a une bonne ambiance, une cantine très honorable, des supérettes un peu partout s'il manque quelque chose, et tous les terrains de sport possibles et imaginables. Ce qui fait que j'ai fait plus de sport les trois derniers jours que sur toute l'année dernière à Sciences Po !

Et maintenant, je vais retourner à mes chers caractères.
@+
V
Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 16:24
Le mercredi fait partie des journées cool, avec le lundi et le vendredi, puisque je n'ai que deux heures de cours, par opposition au mardi et au jeudi où nous avons six heures. Ce qui fait que nous avons eu toute l'après-midi pour tester les installations sportives du campus. Au menu, plus de trois heures de tennis de table, basket et football, ajouté au vélo pour aller en cours. Bref, on en a bien profité, et c'est vraiment dommage que la plupart des universités françaises n'aient pas de tels campus. Du coup, les Chinois sont très sportifs et se défendent bien au basket par exemple, sous l'impulsion de la star nationale Yao Ming. En revanche, au foot et au tennis, ils ne sont pas aussi bons. Voilà, je vous laisse regarder les photos du Temple des Lamas, car je dois aller réviser mes caractères et dormir !
Bonne journée !
Val
Repost 0
Published by Val - dans BeiWai
commenter cet article