Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 21:24

J'ai profité de mon voyage de cet été pour arpenter les rues et les hangars de "798", une ancienne zone industrielle devenue depuis quelques années un repaire d'artistes qui attire autant les touristes occidentaux que les bobos pékinois. 


798 8


Le hangar 798, là où tout a commencé.


798 9


798 1


798 5


798 3


798 11


798 2


798 4


798 12


798 10


798 13


798 6

Repost 0
Published by Val - dans Pékin
commenter cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 22:23

En cet été 2012, j'ai retrouvé la Chine le temps de quelques vacances. Quatre ans après la fin de mon année d'échange, j'étais impatient de voir comment Pékin avait évolué. 


Les prix ont sensiblement augmenté, notamment ceux des produits alimentaires et des restaurants. Les changements structurels ont cependant été beaucoup plus mesurés qu'au cours de l'année pré-olympique. La capitale est toujours confrontée à des heures d'embouteillages quotidiens malgré ses artères à six voies. 

 

Pékin 7


La circulation pékinoise sur le quatrième périphérique nord. Un monde dont le piéton est exclu.


Autour de la Cité interdite, la vieille ville et ses légendaires hutong continuent leur mue : des quartiers d'habitations traditionnelles sont détruits pour laisser place à des copies neuves ou des barres d'immeubles. 


Pékin 12


Un des derniers
hutong du quartier de Gulou, la Tour de la Cloche,

même si les gravats indiquent les premières démolitions.


Pékin 9 

La rue de Qianmen, symbole du sud de Pékin, a été complètement rénovée...


Pékin 10


... même s'il suffit de s'engager dans les rues parallèles

pour retrouver une ville plus chaotique et plus authentique !


A l'est, le quartier d'affaires de Guomao accueille de nouveaux chantiers impressionnants, mais les attractions les plus récentes restent la tour de la télévision nationale CCTV, partiellement suspendue au-dessus du vide, et le China World Trade Center. 


CCTV 3


CCTV 2


CCTV 1


Pékin 2


Au nord du district de Chaoyang, le Sanlitun Village s'est agrandi pour accueillir Nike, Apple et autres Starbucks :    


Sanlitun 3


Sanlitun 2


A l'heure d'ouverture du magasin, les acquéreurs du nouvel iPad sont accueillis 

sous les applaudissements des employés de l'Apple Store.


Sanlitun 1
Le quartier est presque achevé, à l'image du Sanlitun Soho,

dont les fondations étaient visibles il y a quatre ans


Mais le vrai changement est souterrain. Le développement du réseau de métros est impressionnant et relie désormais la quasi-totalité des quartiers de la ville alors qu'il n'y avait que trois lignes (1, 2 et 13) à mon arrivée en août 2007 !


BJ-subway-map.jpg


Pékin 1


Bien entendu, les travaux continuent !

Repost 0
Published by Val - dans Pékin
commenter cet article
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 23:07
16 août 2007 : le blog est lancé, droit vers l'inconnu sans expérience préalable, à mon image au moment de décoller pour la Chine. Deux ans après, il reste les souvenirs de cette année en Chine, remis en mémoire par un récent voyage d'une huitaine de jours à Pékin. Voici quelques photos pour symboliser ce deuxième anniversaire du blog !



Finalement, Pékin n'a pas beaucoup changé en cette année post-olympique. Les principaux travaux, dont ce World Trade Center chinois à Guomao, ou le Terminal 3 de l'aéroport en forme de dragon endormi, avaient été achevés juste avant les JO.



Pourtant, Pékin reste cette ville aux multiples facettes, puisqu'on trouve encore pour quelques temps les ruelles chaotiques du Lao Beijing et leur activité dans le centre, comme ici à Dazhalan et avec ce joueur de Erhu.



Puis la Chine, c'est aussi la richesse des minorités culturelles, comme ici dans le Temple des Lamas (bouddhisme tibétain) ou au spectacle de danse des femmes musulmanes Hui dans les jardins du Temple du Ciel.



Il a fait très beau sur la fin du séjour, au point de pouvoir admirer les toits de la Cité Interdite depuis la Colline du Charbon dans de meilleures conditions que lors de ma précédente visite l'an dernier.



Enfin l'endroit le plus impressionnant reste la Grande Muraille qui serpente sur les crêtes au nord de Pékin. Les fidèles du blog depuis la première heure reconnaîtront un clin d'oeil à une photos d'il y a deux ans... maintenant les petites filles sont deux pour fêter la deucième année d'existence du blog !
Repost 0
Published by Val - dans Pékin
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 08:59
Avec un jour de retard causé par un nouveau problème de connexion dans ma chambre, je me souhaite une bonne fête ! Et oui, hier, 14 février, c’était la Saint Valentin. Si je fais ce petit article, c’est avant tout parce que j’avais pris une photo pour l’occasion à Harbin.

St-Valentin-Harbin.jpg
Mon geste n'est pas si égoïste, puisque je peux aussi vous souhaiter une très bonne Saint Valentin !

J’étais également assez surpris de constater que les Chinois "fêtent" la Saint Valentin. C’est peut-être un commentaire un peu exagéré, mais en tout cas il y avait hier de nombreux vendeurs de roses rouges dans les rues, et plusieurs magasins ou restaurants affichaient de gros cœurs roses sur leurs vitres. Pas sûr que le business marche autant que celui, bien plus traditionnel, des pétards du Chunjie, qui éclatent toujours à intervalles réguliers dans les rues de Pékin et de toute la Chine.

Repost 0
Published by Val - dans Pékin
commenter cet article
26 décembre 2007 3 26 /12 /décembre /2007 15:00
N'ayant que deux heures de cours ce matin, j'ai accompagné Etienne et Oceane cet après-midi pour une petite promenade dans le centre de Pékin. Je les rejoins après leur visite du Temple des Lamas, où je m'étais déjà rendu en début d'année, et nous avons débuté avec le Temple de Confucius, qui vient d'être restauré. J'étais amusé de voir qu'il a été construit en 1302, sous la dynastie des... Yuan, dont je vous parlais justement il y a trois jours puisque les Yuan étaient originaires de Mongolie ! Sachez que c'est le deuxième plus grand temple de Chine dédié à Confucius, après celui de Qufu (que vous trouverez également sur le blog). Il s'agit également de l'un des seuls temples qui ait survécu à la Révolution Culturelle.

Kongfuzi-No--l.jpg
Le Maître Kong vous souhaite une très heureuse année 2008 !

Temple-de-Kongzi.jpg
Après le Temple de Confucius, nous avons bravé le froid et le mauvais temps pour nous rendre aux Tours de la Cloche et du Tambour, à l'est de Houhai. Mais les tours étaient fermées au public aujourd'hui, puisqu'une scène était en cours d'installation, peut-être pour le 1er janvier. Ces deux tours ne sont pas exceptionnelles, mais j'ai trouvé la Tour de la Cloche plutôt impressionnante en terme de dimensions. Il faut dire qu'elle faisait partie des remparts de la ville, aujourd'hui presque entièrement détruits. Il reste une section avec la porte Decheng à quelques centaines de mètres au nord-ouest des tours. Tous ces bâtiments sont finalement très récents, puisqu'ils datent de la dynastie des Qing. D'autres versions existaient auparavant, mais ont été détruites au fil des dynasties. Il est triste de constater que Pékin n'a pas conservé beaucoup de bâtiments d'autres époques, ce qui entraîne une certaine lassitude à force de voir trop souvent les mêmes bâtiments et les mêmes styles architecturaux. Dommage pour les Hongkongais qu'il fasse si froid et que le brouillard soit si épais en ce moment à Pékin. C'est sans doute une punition pour leur climat provocateur : 20°C au plus foird de l'hiver, alors que nous sommes bien ancrés autour du -5°C depuis une semaine !

undefined
Le sommet de la Tour de la Cloche, je n'avais pas assez de recul pour la prendre entièrement.

BJ-Rempart.jpg
Une des dernières portions restantes des remparts de Pékin.
 
Repost 0
Published by Val - dans Pékin
commenter cet article
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 16:00
好运北京!C'est le slogan qui accompagne la série de compétitions préolympiques qu'accueille Pékin à quelques mois du grand rendez-vous d'août 2008. Après la gymnastique la semaine dernière, c'est le tennis de table qui est à l'honneur cette semaine. J'ai profité de la proposition de Vincent, un autre pongiste de Sciences Po qui étudie à Qinghua, je me suis donc rendu au gymnase de l'Université de Pékin pour suivre la première session nocturne de ce championnat. Malgré des tarifs très abordables, les gradins étaient peu garnis, mais il est vrai que ce n'était que le premier tour, qui plus est en semaine. D'autant que les supporters chinois ne sont pas pressés car ils sont à peu près sûrs de retrouver leurs favoris lors des phases finales de ce week-end.


Ma Long (le joueur en rouge dont le nom signifie "Cheval-Dragon") est en train d'expédier son adversaire.

En effet, les quelques grands noms du ping-pong chinois se sont qualifiés sans encombre : Zhang Yining (n°1 mondiale), Wang Nan (n°2) ou Guo Yan (n°5) dominent sans partage le circuit féminin avec Guo Yue et Li Xiaoxia qui complètent le Top 5. Il en va de même chez les hommes, avec Ma Lin (n°1), Ma Long (n°3) ou d'autres qui ne jouaient pas ce soir comme Wang Hao (n°2), Wang Liqing (n°4) ou Chen Qi (n°5). Cette excellence des joueurs et joueuses chinois pose problème au final. Le règlement des Jeux Olympiques limite à trois le nombre de ressortissants d'un même pays dans une même discipline. Or il y a plus de trois Chinois dans les Top 10 mondiaux. Il y aura donc des déçus... ou des "mercenaires". Concourrir sous les couleurs de Hong Kong ou Taiwan (qui ne sont pas rattachés à la Chine dans le découpage du CIO) est en effet l'ultime solution pour les sportifs Chinois de haut niveau qui ne peuvent pas représenter la République populaire de Chine à cause de la trop forte concurrence nationale. Ainsi, parmi les adversaires des vedettes du tennis de table chinois, il y avait énormément de Hong-kongais ou de Taiwanais. Signalons aussi la belle victoire d'un petit Français, Emmanuel Lebesson, 160e mondial, face à un Sud-Coréen !

Le-Stade.jpg
Avec un peu plus de spectacteurs et la fièvre des JO, ça va être énorme !

L'objectif de ces compétitions préparatoires est de tester l'organisation et les infrastructures pékinoises. Dans le cas du ping-pong, le stade avait partiellement brûlé de manière accidentelle l'été dernier. En conclusion, qu'il s'agisse du stade ou des (très) nombreux bénévoles qui nous indiquent notre chemin, je dois reconnaître que tout est déjà bien en place. Je reprends le slogan qui passe en continu sur la chaîne CCTV5, l'équivalent chinois d'Eurosport, 我们已经准备好了! (Women yijing zhunbei hao le !, "Nous sommes déjà prêts !"). Vivement les Jeux, dans un peu plus de 200 jours !
Repost 0
Published by Val - dans Pékin
commenter cet article
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 12:14
Après avoir fait un petit article sur la pluie au tout début du blog, voilà sa petite soeur : la neige ! La neige, que nous attendions en Mongolie Intérieure et que nous avons finalement trouvée ce matin à notre retour sur Pékin. Avant de vous raconter en long et en large le périple en terre mongole toute cette semaine, je voulais juste vous mettre une petite photo de notre terrain de foot sous la neige.

Neige----P--kin.jpg
Pour que cet article ait un intérêt minimum, je reviens sur le caractère de la neige en Chinois. Rappelez-vous du caractère 雨 (yu, la pluie). Ajoutez une main en dessous, car la neige est au final de la pluie que l'on peut attraper dans sa main, et vous obtenez le caractère 雪 (xue, la neige). Un bon moyen mnémotechnique pour se souvenir de ces hanzi ! J'espère maintenant que les chutes de neige vont continuer dans les jours à venir, car il ne fait pas assez froid pour que ce premier manteau blanc soit durable.
 
Repost 0
Published by Val - dans Pékin
commenter cet article
28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 02:09
C'est en effet la problématique du moment ! Entre les cours, les matchs de foot avec le Département de Français à midi, les exposés et devoirs qui s'enchaînent de plus en plus régulièrement, et autres dîners, il me reste juste le temps de dormir ! C'est bien car nous ne nous ennuyons pas une minute, mais cela limite les mises à jour du blog.

Hier soir, l'université a invité gratuitement tous les délégués à voir le spectacle Chun Yi, une légende du Kung-fu. A la base, le spectacle vaut quand même plus de quinze euros. Il faut dire que les performances de toute cette troupe de moines Shaolin étaient stupéfiantes. Les enfants qui font des sauts périlleux avec la tête comme point d'appui, les démonstrations avec tous les bâtons, épées et nunchakus imaginables, les gymnastes qui font des figures depuis des fils suspendus en l'air, les danseurs... bref, du grand spectacle. L'homme qui se casse des épées en métal sur la tête, c'est moins fascinant dans le concept, mais très spectaculaire aussi. Malheureusement, il était une nouvelle fois impossible de prendre des photos pour vous.  Le seul regret, c'était que le spectacle était en Anglais, et pas en Chinois, ce qui renforçait le côté "folklore pour touristes".Toujours est-il que nous n'avons pas regretté d'être délégués de classe...

Ce soir, j'ai également une sortie, pour un dîner organisé par les anciens de Sciences Po en Chine. L'invité est Lu Xiaobo, professeur au CV universitaire impressionnant, qui devrait se réveler très intéressant sur le thème des conséquences politiques et économiques du dernier Congrès du Parti communiste chinois. Je vous tiendrai au courant de ce que j'en ai retenu... quand j'aurais le temps ! Car jeudi soir, nous avons également un dîner, pour le départ d'un membre de notre classe. Je pense également que je ferai une petite série sur les meilleures photos de Chengde, un voyage que j'ai fait juste après Xi'an, et que je voulais également traiter sous forme de montage, mais je risque de ne pas avoir le temps. Car d'autres voyages se profilent... Je vous tiens au courant.

@+
Xia Bing
Repost 0
Published by Val - dans Pékin
commenter cet article
24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 12:34

"Un monde, un rêve", c'est la devise des prochains Jeux Olympiques de Pékin. Nous sommes maintenant à moins de trois cents jours de l'événement. Il n'y a pas encore de montée en puissance de la fièvre olympique, notamment car dès notre arrivée en août, toute la Chine, depuis les bouteilles de bières jusqu'aux publicités dans les bus, faisait déjà la promotion de ce qui devrait être le plus grand événement mondial de l'an prochain.


En revanche, la pression est montée d'un cran pour l'attribution des billets aux Chinois. La deuxième phase de vente en ligne devait avoir lieu il y a un petit mois sur le site officiel. Une seule règle, très simple : "le premier arrivé est le premier servi"... Cela vous rappelle peut-être les redoutables inscriptions pédagogiques de chaque début de semestre à Sciences Po. C'est la guerre, la tension extrême pendant des heures et au bout... l'insatisfaction. Imaginez qu'ici, vous n'êtes pas en lutte contre quelques centaines d'étudiants, mais contre plusieurs millions d'internautes chinois !
"Plusieurs" millions, c'était beaucoup trop pour le serveur, qui a explosé immédiatement ou presque ! Du coup, l'attribution des quelques cinq millions de places réservées aux Chinois va se faire selon un mécanisme plutôt obscur de "tirage au sort" ! A ce petit jeu-là, il risque d'y avoir des millions et des millions d'insatisfaits.

De mon côté, je croise les doigts pour que la vente des places aux étrangers, au printemps prochain, soit plus simple, et me permette d'assister à autant d'épreuves que possible. Je vous tiendrai au courant de l'évolution de cette histoire, et j'espère toujours être votre envoyé spécial sur place en août 2008 !
Repost 0
Published by Val - dans Pékin
commenter cet article
19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 14:04
Quand je serais grand, je serai Empereur, pour avoir un beau palais !
Après avoir visité le parc en septembre, nous n'avions toujours pas approché le coeur du Palais d'été, endroit incontournable de Pékin s'il en est. C'est désormais chose faite, et je ne regrette pas de l'avoir fait samedi, car le temps était exceptionnellement dégagé pour Pékin, ce qui nous a offert des points de vue magnifiques.


Si le site accueillait des résidences impériales depuis le XIIe siècle, c'est surtout l'Impératrice Cixi qui a amenagé le Palais d'été sous sa forme actuelle. Régnant d'une main de fer sur la Chine de la deuxième moitié du XIXe siècle, Cixi a donné à sa résidence favorite tout le raffinement imaginable, que ce soit dans la perfection architecturale du lieu ou dans les festins qui s'y tenaient. Pour cela, elle n'hésita pas à détourner les fonds de l'armée pour financer ces travaux. Ainsi, le fameux Bateau de marbreau nord-est du parc aurait monopolisé une part considérable des réserves de la marine chinoise, si bien que cette dernière sera défaite lamentablement par la marine japonaise quelques années plus tard !


Pour se rendre de ses appartements au Bateau de marbre...


L'impératrice disposait d'une galerie couverte de plus de sept cents mètres qui longe les berges du lac Kunming !



Au premier plan, le Palais des Nuages ordonnés, puis le Pavillon des Fragrances bouddhiques derrière. Oui, je sais, ils trouvent toujours des noms originaux ces Chinois !

Je vous laisse maintenant apprécier le paysage qui s'offrait aux yeux impériaux depuis la Colline de la Longévité millénaire :


Le regard vers l'est, un panorama sur les bâtiments modernes de Pékin. Tout à gauche, vous apercevez une grande tour bleue qui est au coeur du Haidian District, et tout à droite, la CCTV Tower (que je vous avais déjà présentée, puisque je la vois de ma fenêtre).

Summer-Palace-Sud-Est.jpg
En regardant légèrement plus au sud, le Pont aux Dix-Sept Arches que je vous avait déjà montré lors de ma première visite autour du lac au début du blog.


L'immense Lac de l'Eternel Printemps, certes baigné d'un soleil qu'on pourrait croire printanier, mais balayé par des vents automnaux bien réels...

Summer-Palace-Orthanc.jpg
Et pendant ce temps-là, depuis sa Tour d'Orthanc à l'est, Saruman le Blanc est tenu au courant de vos moindres mouvements par le biais de son
Palantir !
Repost 0
Published by Val - dans Pékin
commenter cet article