Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 22:22

Parcourant des lieux déjà connus pour la plupart, mon appareil s'est attardé sur les scènes de la vie quotidienne pékinoise. Voici quelques clichés pour jouer avec les stéréotypes !


Pékinois 5


Comme tout être vivant, le petit Pékinois est d'abord un bébé...

à la différence près qu'il est nourri aux raviolis de sa grand-mère dès son plus jeune âge !

Pékinois 1


Comme les autres, l'enfant chinois passe ses journées d'été à s'amuser et à rêver de s'envoler...


Pékinois 19


Mais au pays de l'enfant unique, les Petits Empereurs ont vite fait

de se montrer irrespectueux envers les symboles nationaux !

Pékin 3


Heureusement que le Parti les remet dans le droit chemin !


Pékinois 17


La chaleur estivale et la pollution rendent l'air irrespirable. Les jeunes se retrouvent dans les parcs. 


Pékinois 9


Certains vont même jusqu'à se rafraîchir dans les eaux des lacs, comme ici à Qianhai. 


Pékinois 11


Si les petits garçons rêvent de s'envoler, les jeunes filles s'imaginent en égéries de la haute couture.


Pékinois 10


Pendant ce temps, les jeunes cadres qui pilotent la croissance chinoise sont rivés sur leurs iPad.


Pékinois 12


Ils ont acheté des coques fantaisistes pour leurs gadgets numériques auprès de vendeurs à la sauvette,

qui se sauvent avant l'arrivée de la police !


Pékinois 13


Etre policier au pays très policé de Mao, c'est un job étonnamment fun !


Pékinois 3


On ne peut pas en dire autant de tous les boulots...

Agent de la circulation sur le troisième périphérique par exemple... 


Pékinois 4


Malheureusement, certains n'ont même pas cette chance et sont réduits à trier les poubelles... 


Pékinois 6


Le tri des déchets passe également par cette multitude de personnes qui récoltent vos bouteilles en plastique. 


Pékinois 15


En dehors de la circulation et des mauvaises conditions de travail, les Pékinois n'ont pas à se plaindre :

l'air est lourdement pollué, mais suffisamment léger pour entraîner les cerfs-volants.


Pékinois 2


Alors, en fin d'après-midi, on se retrouve dans les parcs pour jouer au ping-pong... 


Pékinois 8


... dessiner des arc-en-ciel avec des rubans de tissu...


Pékinois 21


... danser en suivant le rythme nostalgique des chansons d'une jeunesse révolue... 



Pékinois 14


... et pour jouer, encore et toujours, aux cartes, au mahjong, aux échecs ou aux dominos.


Pékinois 20


Lorsqu'il fait trop chaud, un peu de repos sous les saules pleureurs s'impose. 


Pékinois 7


Et puis, on se met à discuter paisiblement devant les étendues verdoyantes, loin du bruit de la mégapole...


Pékin 15


On médite sur la pureté des fleurs de lotus. 


Pékin 5


On observe le soleil décliner derrière les nuages, comme ici au Yuanmingyuan,

site d'un ancien palais impérialmis à sac par l'alliance franco-britannique de la fin du XIXe siècle. 


Pékin 13


Et les derniers rayons du soleil éclairent les usagers des derniers pédalos du jour... 


Pékinois 18
Mais il paraît que "Beijing ren" est aussi une expression pour désigner des individus un peu fous...

D'ailleurs, pour certains, la vie reste un étonnement permanent !

Partager cet article

Repost 0

commentaires