Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 12:24
undefined
Blockbuster de la fin 2006 en Chine, A Battle of Wits (墨攻) n’est pas encore sorti en France à ma connaissance. Mais nous avons vu le film pour le cours de tingli de fin de semestre, et il m’a beaucoup plu, donc il a toute sa place ici ! L’action se déroule lors de la période dite des "Royaumes Combattants", qui s'étend schématiquement du Xe au IIIe siècle avant notre ère. Cette époque a été marquée par la grande instabilité que connaît la Chine, alors divisée en multiples petits royaumes. Dans ce contexte, la petite cité-Etat de Liang est attaquée par la puissante armée de Zhao. Le siège qui s'annonce semble sans espoir pour Liang, qui hésite à se rendre. Mais un homme, Ge Li (Andy Lau), disciple de la philosophie de Mozi (Mencius en Occident), vient en renfort, malheureusement seul. Ses valeurs, sa générosité et sa sagesse militaire seront-elles suffisantes pour empêcher la défaite de David contre Goliath ?

Battle-Of-Wits.jpg
La réalisation du hongkongais Chi Leung Cheung est très satisfaisante. L’action, notamment lors des scènes de siège, est très bien rendue à l’écran. L’arrière-plan historique est légèrement différent de celui des autres films que j’ai vus, puisque cette fois-ci, l’échelle est réduite : il ne s’agit pas de l’Empire flamboyant et de sa cour, mais d’une petite ville assiégée dans la Chine ancienne. Le film véhicule des valeurs d'humanisme et de pacifisme, sur lesquelles nous aurons l'occasion de revenir au moment d'aborder la philosophie de Mencius. Les personnages sont tous intéressants, du roi mal entouré et un peu lâche aux capitaines loyaux et prêts à défendre leur ville jusqu’au bout, en passant par la belle cavalière Yi Yue (Fan Bingbing), et bien sûr, l’excellent Andy Lau, parfait dans son rôle et très classe comme d’habitude. Il faut apprécier le genre bien sûr, mais si c’est le cas pour vous, j'ai trouvé le film très bon. J’espère que vous aurez l’occasion de le voir s’il sort un jour en Europe !

Partager cet article

Repost 0

commentaires