Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 13:17
undefined
Le titre de l'article reprend en fait le nom anglais de La Cité Interdite (满城尽带黄金甲, bref, un titre qui n'a rien à voir avec la VF !). Il s'agit du dernier film de Zhang Yimou, sorti en grande pompe l'an dernier. C'est une nouvelle fois la Chine des Tang qui sert de cadre au film. Une nouvelle fois également, l'Empire est menacé. Bref, beaucoup de similitudes scénaristiques avec les autres films du genre. Sauf qu'ici, la menace qui pèse sur l'Empereur (Chow Yun-fat) vient de l'intérieur ! C'est l'Impératrice elle-même (Gong Li) et son deuxième fils, favori de l'Empereur (incarné par la star de la pop chinoise Jay Chou), qui complotent pour le renverser.

La-cit---interdite.jpg
Autre différence avec les autres films du genre : tout le film ou presque se déroule en un seul lieu, la Cité Interdite. On apprend donc énormément d'informations sur le fonctionnement de la cour chinoise, depuis les cuisines jusqu'aux concubines, en passant par les intrigues empoisonnées et les rivalités militaires. Une nouvelle fois, Zhang Yimou nous livre un film de très grand spectacle, avec des moyens gigantesques et des plans incroyables avec des milliers de figurants armés. Mais le film est, selon moi, moins réussi que les autres du même genre, car il vire trop dans la démesure et perd en crédibilité. Toutefois, s'il vous passe sous la main, regardez-le et imaginez un peu ce que pourra donner la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques, mise en scène par Zhang Yimou !

Partager cet article

Repost 0

commentaires