Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 03:52
undefined
Autre film vu à Sciences Po, en Chinois sous-titré Chinois alors que nous n'avions pas le niveau pour suivre, Wo de fuqin muqin (我的父亲母亲) est très célèbre en Chine. Mais je ne suis pas sûr qu'il soit sorti chez nous, puisqu'il ne dispose que d'un titre en Anglais (The Road Home). La traduction littérale du titre chinois est simplement "Mon père et ma mère". Si le film est très connu ici, c'est parce qu'il a été réalisé par Zhang Yimou à une époque (1999) où il ne tournait pas encore de grands films "historiques" à très gros budget (Hero, Le Secret des Poignards Volants, La Cité Interdite). Et surtout, ce film marque le premier grand rôle de Zhang Ziyi, le symbole du cinéma chinois des années 2000.

promo02wz7.jpg
L'histoire est à 90% composée d'un flashback. Luo, un urbain de la Chine moderne rentre dans son village natal du nord du pays pour l'enterrement de son père. Il raconte alors l'histoire de la formidable rencontre, des années auparavant, entre son père, envoyé au village pour en être le nouveau professeur, et sa mère, paysanne vivant dans la pauvreté avec une grand-mère aveugle. C'est loin d'être mon film préféré, mais si vous aimez les grandes histoires d'amour semées d'embûches, et que vous n'avez pas peur du kitsch des ralentis avec les cheveux dans le vent et compagnie, le film peut vous intéresser... à condition qu'il soit disponible en France bien sûr ! Il y a quand même un élément intéressant que je retiendrai : la description des campagnes chinoises isolées. J'ai retrouvé le même genre d'ambiance en Mongolie Intérieure.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zuzu 29/03/2008 01:13

Ah tiens je ne connaissais pas celui là. Pour les films de Zhang Yimou, je conseillerais Vivre! (interdit en Chine...mais surement trouvable en version pirate)qui traite de la révolution culturelle au travers de la vie d'une homme(fils de bourgeois (donc propriétéaires)qui ruine sa famille aux jeux d'argent et par là même sauve sa tête puisque commence la révolution culturelle), ça décrit bien la vie à cette période là et c'est avec Gong Li. Plus récemment, Zhang Yimou a fait "Pas un de moins", ça raconte l'histoire d'élèves issus de la campagne(un trou paumé) de la Chine puis de la fuite d'un des élève qui part en ville trouver du travail.

Val 29/03/2008 05:06



Super, je chercherai la prochaine fois ! A bientot
V