Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 05:56
Constatant que je n'aurai pas le temps de faire des montages pour chacun de mes voyages, je reviens à une formule plus classique pour les photos de mon voyage à Chengde. J'avais fait ce voyage dans la foulée de celui à Xi'an, pour profiter de mes trois derniers jours de vacances début octobre. Vous pouvez retrouver le premier article "Voyage en Chinois" que j'avais écrit au sujet de ce petit déplacement dans la catégorie "Voyages" sur la droite de votre écran.


Je vous remets la carte du site, avec le palais au sud, le parc à l'ouest, le lac à l'est, et les temples tout autour.

Je résume les informations essentielles à connaître sur Chengde. Tout d'abord, le nom : 承德, avec des caractères bien compliqués, mais au sens intéressant, puisque cheng se trouve dans le verbe qui signifie "reconnaître, admettre, avouer", et de signifie la "vertu". Je vous laisse faire l'association. Cette ville de Chengde est aujourd'hui située à trois heures au nord-est de Pékin, mais il fallait à l'époque une petite semaine pour que toute la cour impériale s'y déplace.

A partir du début de sa construction au XVIIIe siècle, ce site accueillait en effet la cour des Empereurs Ming et Qing tous les étés, lorsque l'air devenait irrespirable à Pékin. On retrouve cet idée dans le nom chinois du Palais : 避暑山庄 (bishu shanzhuang) qui désigne littéralement le "palais pour fuir la chaleur estivale". Ce palais de taille colossale possède de nombreuses curiosités sur une superficie... huit fois supérieure à celle de la Cité Interdite et équivalente au double du Palais d'été de Pékin ! Je vous laisse donc découvrir quelques premières photos :

1--Chengde.jpg
Voici tout d'abord des images du Palais en lui-même, qui n'est pas très étendu, mais qui reste très agréable.


Ce qui est intéressant, c'est que le bois des murs et des plafonds n'a pas été repeint comme dans la plupart des palais et temples chinois. Le bois simple permet d'exprimer un autre style architectural et une certaine simplicité.


Le but d'un tel palais, c'est d'être calme et apaisant. En se baladant dans les allées, on s'aperçoit que l'objectif est atteint, et qu'une nouvelle fois, les Empereurs chinois avaient bien choisi leurs sites.

La réputation de Chengde au sein de la population chinoise ne vient toutefois pas uniquement de son air frais et ses murs de bois. Le site a été le théâtre à plusieurs reprises d'événements déterminants de l'histoire impériale chinoise. La Chine n'a pas toujours été gouvernée par des dynasties Han. Dans la position des Empereurs mongols puis mandchous, il était important d'entretenir de bonnes relations avec les autres groupes ethniques de l'Empire (je vous renvois à l'article sur la diversité ethnique de la Chine, dans la catégorie "Géographie"). Chengde était à proximité des terres mandchoues et des territoires mongols. Chengde accueillait également des temples de diverses confessions pour pacifier les tensions religieuses, notamment avec le Tibet.

En plus des relations intra-chinoises, le site de Chengde a aussi accueilli des réunions diplomatiques avec les puissances occidentales. Une première ambassade britannique semble très célèbre : celle de Lord Macartney en 1793, même si elle fut un échec pour les Anglais qui souhaitaient renforcer leurs puissance commerciale en Chine. L'autre grand moment est un échec également, mais côté chinois cette fois-ci. En 1860, les puissances occidentales forcent l'Empereur Xianfeng à signer le Traité de Pékin. Dans le contexte des Guerres de l'Opium, les Empires britanniques et français, ainsi que la Russie, imposent à une Chine fermée sur elle-même et dépassée sur le plan militaire, d'ouvrir ses ports au commerce maritime international, et de manière plus générale, d'ouvrir les richesses de son pays  aux marchands occidentaux. Ce texte est sûrement le plus célèbre de ce que les Chinois ont nommé les "Traités inégaux". Et comme vous pouvez le voir, l'Occidental est fraîchement accueilli sur ce site symbolique...


En plus de cette "humiliation nationale", le site de Chengde semble maudit, ce qui fait que les Empereurs font progressivement s'en détourner. Après un XVIIIe siècle qui marque l'apogée du site de Chengde, le décès de l'Empereur Jiaqing, frappé par la foudre dans le parc, est un premier signe funeste. Un demi-siècle plus tard, deux ans après la signature du Traité de Pékin, Xianfeng y décède également, laissant l'Empire aux mains de l'Impératrice douairière Cixi.

Mais au-delà du palais qui, bien que chargé d'histoires, est au final assez modeste, l'attrait de Chengde réside dans le parc gigantesque et le lac qui s'étendent au nord. Le lac tout d'abord est suffisamment grand pour que l'Empereur ne s'ennuie pas de faire à chaque fois le même parcours. Plusieurs petits temples ou arrêts sont disponibles sur les rives. Le bâtiment le plus connu est en photo ci-dessous :

8--Chengde.jpg
Le parc se trouve à l'ouest du lac. Il est très vallonné et devait permettre à l'époque d'organiser de grandes randonnées à cheval ou à pied, ainsi que de longues parties de chasse. Il y a par exemple de nombreux cerfs et biches en semi-liberté dans le parc. Les Emepreurs souhaitaient également y retrouver des souvenirs de leurs voyages à travers toute la Chine. Ils y ont donc placé des copies de sites célèbres. A commencer par une Grande Muraille miniature...

4--Chengde.jpg
Tout autour se trouvent donc une série de temples, qui sont eux-mêmes des copies de vrais temples, sur lesquels je reviendrai dans la deuxième partie de ce reportage photo. Mais vous pouvez déjà en reconnaître au moins un :

6--Chengde.jpg

A la prochaine fois pour plus de détails ! Je vous laisse patienter avec cette curiosité géologique qui surplombe Chengde :

Partager cet article

Repost 0
Published by Val - dans Voyages
commenter cet article

commentaires