Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 12:33
Il faudrait en réalité que je lise plus de Balzac et que je relise ce que j'ai lu trop tôt pour pleinement l'apprécier...
Toujours est-il que je m'en voulais de ne jamais avoir lu Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, ni vu l'adaptation cinématographique faite par Dai Sijie lui-même. Le livre a en effet eu un certain succès en France à sa sortie en 2000, puisqu'il a même remporté le prix Relay du roman d'évasion cette année-là. Voilà donc un manque de comblé, et si vous non plus n'avez pas encore découvert ce livre, n'hésitez pas !

Balzac-Dai-Sijie-couv.jpg
En grande partie autobiographique, le livre retrace l'aventure de Dai et Luo, deux jeunes lycéens de dix-huit ans, fils de médecins jugés contre-révolutionnaires, qui sont envoyés en 1971 dans une montagne sichuanaise pour être "rééduqués" auprès des paysans.

Le début du livre montre bien le niveau de développement de ces zones reculées de la Chine maoïste du début des années 1970. Voici un petit extrait amusant : Luo et Dai arrivent au village de la montagne du Phénix du Ciel, apportant avec eux leur violon, "jouet bourgeois" regardé avec répulsion par les paysans, jusqu'à ce que Dai se mette à jouer.

    "- Vous allez entendre une sonate de Mozart, chef, annonça Luo, aussi tranquille que tout à l'heure.
    Abasourdi, je le crus devenu fou : depuis quelques années, toutes les oeuvres de Mozart, ou de n'importe quel musicien occidental était interdites dans notre pays. (...)
    - C'est quoi une sonate? me demanda le chef, méfiant.
    - Je ne sais pas, commençais-je à bafouiller. Un truc occidental.
    - Une chanson?
    - Plus ou moins, répondis-je, évasif.
   Illico, une vigilance de bon communiste réapparut dans les yeux du chef et sa voix se fit hostile :
    - Comment elle s'appelle, ta chanson?
    - Ca ressemble à une chanson, mais c'est une sonate.
    - Je te demande son nom ! cria-t-il, en me fixant droit dans les yeux.
    De nouveau, les trois gouttes de sang de son oeil gauche me firent peur.
    -
Mozart..., hésitai-je.
    -
Mozart quoi?
    -
Mozart pense au président Mao, continua Luo à ma place.
   Quelle audace ! Mais elle fut efficace : comme s'il avait entendu quelque chose de miraculeux, le visage du chef s'adoucit. Ses yeux se plissèrent dans un large sourire de béatitude.
    - Mozart pense toujours à Mao, dit-il.
    - Oui, toujours, confirma Luo."

Un peu plus tard dans le roman, malgré la fatigue des travaux de la mine et des champs, nos deux héros découvrent deux choses qui bouleversent leurs vies : une collection cachée de livres occidentaux, et la Petit Tailleuse d'une petite ville voisine dont Luo tombe amoureux.

Je n'en dis pas plus sur l'histoire, si ce n'est que la fin est très forte ! Le livre est très agréable à lire, surtout lorsque l'on pense que l'auteur l'a écrit directement en Français (il n'a toujours pas été traduit en Chinois d'après ce que j'ai pu lire sur le Net). Bref, une très belle histoire, qui nous en apprend beaucoup sur la vie des campagnes maoïstes. Je vous conseille donc vivement la lecture de ce livre, si ce n'est pas déjà fait.

Vous verrez que ma prochaine lecture est d'un genre... très différent !
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

. 31/10/2007 13:41

Bonjout, je suis tombé par hazard sur cet article en fesant une recherche. J'ai bien aimé le livre, sauf la fin que j'ai du mal a comprendre. A lire!!

Aude 14/10/2007 09:54

J'avais bien aimé ce livre.
biz