Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 18:28
Le deuxième jour de notre week-end dernier était consacré à la visite de Qufu, une ville à une heure et demi de bus de Taian et du Taishan. Cette ville tire son intérêt et sa célébrité de son plus illustre citoyen : l'incontournable Maître Kong (孔子 ou 孔夫子, Kongfuzi, que les Jésuites ont latinisé en Confucius). Kongzi est en effet né à Qufu en 551 av.JC, en pleine période des "Printemps et Automnes", alors que la ville était la capitale de la Principauté de Lu (je reviendrai sur ces pages importantes de l'Histoire chinoise plus tard dans l'année). Confucius a donc vécu et enseigné dans cette ville où il a fini ses jours en 479 av.JC. Le visiteur aura donc droit à la Maison de Confucius, au Temple de Confucius, à la forêt de Confucius et enfin à la Tombe de Confucius. Tous ces lieux ont été agrandis, restaurés, embellis par tous les Empereurs successifs, qui voulaient adosser leur marque au côté du Grand Maître.

22--Qufu.jpg
La visite du Temple débute par une série de portiques qui débouche sur une enfilade de petits temples. Le chemin qui y conduit est divisé en plusieurs lignes hiérarchiques : l'Empereur marchait au centre, ses concubines à sa droite, des soldats à sa gauche etc. Les petits pavillons contiennent des stèles où sont gravées les enseignements de Confucius, où l'interprétation qu'en ont fait ses élèves ou les Empereurs venus en pélerinage. Après ces cours successives, nous pénétrons enfin au coeur du Temple, avec notamment l'Autel des Abricotiers (杏坛 : xingtan), qui a été construit bien plus tard, à l'emplacement où Confucius enseignait. Ces abricotiers sont en quelque sorte l'équivalent du portique (stoa) où les stoïciens philosophaient. Juste derrière se trouve la "Salle de la Grande Perfection", qui contient la statue de Confucius, mais une fois de plus, les photos d'intérieur étaient interdites. Mais les colonnes extérieures sont d'une grande finesse. La dernière grande salle de l'alignement contient des stèles de bois calligraphiées, mais l'éclairage étant très faible, on ne distinguait pas grand chose malheureusement. Il faut savoir que tous ces pavillons ont été plusieurs fois détruits et rebâtis, selon la compatibilité des régimes avec l'héritage confucéen, depuis le Premier Empereur Shi Huangdi des Qin, qui fit un autodafé de tous les écrits de Confucius qu'il pu trouver au IIIe siècle av.JC jusqu'au passage plus récent de la Révolution Culturelle. Enfin, une dernière stèle dans une cours à l'est retrace l'arbre généalogique direct de Confucius, jusqu'à la... 54e génération de ses descendants !


Les fameux abricotiers et le Pavillon de la Grande Perfection.
 

C'est justement en passant à l'est que l'on accède à la Maison des Descendants de Confucius. Mais pour le coup, nous avons trouvé cela moins intéressant, peut-être aussi parce que nos estomacs criaient famine ! Vint enfin la Forêt, où l'on trouve des centaines de tombeaux de toute la lignée du Maître, ainsi que la sienne bien entendu. Il faut traverser tout d'abord la rivière Zhu, vénérée par les adeptes de Confucius, parce qu'elle aurait retournée les atteintes néfastes perpétrées par l'Empereur Qin à l'encontre les descendants de Kongzi, en privant l'Empereur de son fils et de sa dynastie, pour laisser la place aux Han. La tombe du Maître se trouve à proximité de celles de Kongzi, son unique fils, et de Kongji, son petit-fils et disciple.

16--Qufu.jpg
21--Qufu.jpg
18--Qufu.jpg
Ces deux-là me rappellent l'Argonath dans Le Seigneur des Anneaux, vous savez, les deux statues numénoriennes sur le fleuve Anduin dans La Communauté de l'Anneau.


Et voilà la tombe du Maître.

Voilà pour les grandes lignes de notre visite des lieux importants de la ville du "Maître pour dix mille générations". Je consacrerai des articles plus précis et plus complets à la philosophie de Confucius et à son impact sur l'histoire chinoise et la Chine actuelle. Sachez juste que son aura immense ne viendra qu'à titre posthume, notamment par l'intermédiaire de Mencius, l'un de ses disciples les plus connus. J'espère en tout cas que mes petits compte-rendus du Taishan et de Qufu vous auront intéressés autant que le voyage nous a plu le week-end dernier. Vous trouverez plus de photos dans l'album consacré. Désormais, d'autres aventures et d'autres découvertes m'attendent dans la mythique ville de Xian !

Partager cet article

Repost 0
Published by Val - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

Laurence D 30/09/2007 14:07

Toujours très belles tes photos :
La première met particulièrement en évidence les qualités architecturales!
Très curieuse de lire la suite sur Kongfuzi.
Et bientôt sur le site archéologique de Xi'an.