Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 15:20
Je l'ai déjà dit plusieurs fois dans mes précédents articles, ce qui me fascinait le plus dans ce voyage, c'était de me retrouver à l'autre bout du monde, avec des gens qui ont une approche de la vie et du monde en général diamétralement opposée à la notre. Ce premier article sur la "géographie" de la Chine part de cette idée. Je réserve les données statistiques démographiques et les cartes topographiques pour une autre fois. Je me base simplement sur deux cartes, très révélatrices de nos différences.

La première est un planisphère chinois. Et là, premier choc pour le petit Français qui a toujours appris que son pays était approximativement au centre du monde, autour de la Mare Nostrum d'où est née une partie de notre civilisation : le minuscule Faguo est ridiculeusement déformé dans le coin nord-ouest de la carte, au point qu'on le distingue à peine !


Une belle leçon d'humilité pour les petits Français...

Pour les Chinois, le centre du monde, c'est le Zhongguo (中国), qui se traduit littéralement comme "Empire du milieu"... ! Dans la cosmogonie chinoise, l'Empereur est le représentant du Ciel sur Terre. Vous en avez eu une illustration avec l'article sur les rites sacrés du Temple du Ciel de Tiantan. En gros, c'était l'équivalent de la souveraineté de droit divin dans le Moyen Age européen. Donc le centre du monde, c'était l'Empereur. Puis, plus l'on s'éloignait du centre, plus le monde devenait barbare. Bref, c'était assez similaire à la représentation que l'on avait en Occident... mais avec un centre différent ! Une toute autre représentation du monde donc.

Vous connaissez peut-être déjà la deuxième carte. La revue hebdomadaire britannique The Economist l'avait publiée en 2006 et elle a fait le tour du monde depuis. Le tour du monde, telle est bien l'idée qu'il faut en retenir ! En effet, si je vous dis que cette carte date de 1418, vous allez vous dire que vos profs de CE1 vous auront menti ! Hormis le cas d'Erik le Rouge, nous avons tous appris que Christophe Colomb est le premier à avoir découvert -par hasard- l'Amérique en 1492. Le premier tour du monde datant de l'expédition menée par Fernand de Magellan de 1519 à 1522. Il semble que les Chinois nous aient devancé. Il y a eu des débats sur l'authenticité de la carte et sa datation (après tout, il y a tellement de faux en Chine qu'ils ne sont pas à cela près...). Mais ce qui est intéressant selon moi, c'est de noter que nos certitudes d'Occidentaux pleins d'orgueil et de supériorité sont ébranlées, sur ce point comme sur tant d'autres, par l'existence et les connaissances du reste du monde.


Certes, la légende nous apprend que c'est une copie datant de 1763 de la carte originale de 1418, mais c'est symboliquement très fort.

Ce que je voulais montrer dans cet article qui introduit ma petite série sur la géographie de la Chine, c'est qu'on se rend bien compte ici que la France est réduite à une simple carte postale du pays le plus romantique au monde, un petit hexagone excentré sur la carte où la Chine se trouve à la place qu'elle rêve déjà d'occuper : le centre du monde.

Si vous souhaitez regarder le planisphère à une échelle plus correcte, voici le lien :
www.tumen.com.cn/cool/map/world.jpg

Les prochains articles de la série porteront plus sur la Chine elle-même, la gestion d'un espace immense avec ses contraintes propres, la question de son unité et de ses diversités, l'organisation admministrative des provinces, ou encore les mutations récentes engendrées par l'ouverture du pays vers l'extérieur.
En revanche, le rythme de rédaction et de publication des articles risque d'être un peu moins régulier qu'habituellement, car je vais être amené à faire quelques déplacements dont je vous reparlerai très bientôt, et certains soirs sont consacrés aux hanzi...

Partager cet article

Repost 0
Published by Val - dans Géographie
commenter cet article

commentaires