Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 18:38
Pékin vit actuellement une révolution urbaine, qui s'est accélérée depuis une petite décennie. Les anciens quartiers laissent la place à des tours d'habitations ou de bureaux, à des périphériques et des échangeurs aériens. Ces anciens quartiers traditionnels du centre-ville sont ou étaient composés de siheyuan (四合院 : littéralement "quatre pavillons autour d'une cour"). Cette structure antique est finalement assez comparable à celle des maisons romaines, construites autour d'un atrium. Ces habitations sont ou étaient reliées par des dédales de ruelles étroites nommées hutong (胡同).

Hutong-3.JPG

Souvent dans un état de délabrement avancé, et très peu adaptés à la circulation en voiture, les hutong sont progressivement détruits, pour laisser la place à des immeubles de quinze étages sans saveurs, mais beaucoup plus rentables en terme de logements au mètre carré. L'opinion internationale s'est largement émue à propos du sort réservé à ces maisons, parties intégrantes du patrimoine de Pékin, et à leurs habitants, délogés sans réel préavis.

Hutong-2.JPG

C'est pourquoi, la municipalité de Pékin a décidé de construire de nouveaux hutong, plus propres, plus espacées pour laisser circuler les automobiles. Les avis sont très partagés, mais c'est vrai que malgré leur vetusté terrifiante, les vieux siheyuan contribuent au charme de la vieille ville, notamment autour des lacs au nord et à l'ouest de la Cité Interdite pour ceux que j'ai vu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Val - dans Contrastes
commenter cet article

commentaires

Val 16/09/2007 17:45

Salut Paul, la première photo, c'est l'entrée d'une ruelle qui permet d'accéder à des vieilles maisons de Pékin. Pour les photos, cela dépend des serveurs de blogs. Je crois que tu as un skyblog, donc je ne sais pas comment cela marche. @+
V

paulasticot 16/09/2007 17:01

J'ai pas trop compris ce que c'était la 1ère photo de l'article.
ET comment t'as fait pour maître 3 photos dans le même article???