Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

19 août 2007 7 19 /08 /août /2007 23:14
Quand la Chine s'éveillera, mon destin basculera !

Ni hao !

Hier, je vous disais que mon intérêt pour la Chine a été tardif. En effet, avant de rentrer à Sciences Po,  je n'avais que la simple curiosité du citoyen lambda qui suit les informations mondiales, avec son lot d'idées reçues sur la Chine et ses habitants. Tout a changé au début du second semestre de première année (il y a un an et demi donc), quand la direction de Sciences Po a lancé le "Programme Asie". Ce programme nous permettant de suivre, en plus des cours habituels, quatre heures de Chinois, Coréen, Hindi ou Japonais, ainsi que deux heures de cours de "civilisation". Quelques bons amis étaient tentés, j'ai également trouvé l'idée attrayante, et je me suis lancé sans arrière-pensée de rationalité économique future ou de fascination orientaliste préalable.

Et là, cela m'a tout de suite intéressé, intrigué, amusé. Ces cours de langue où l'on répète des pendant dix minutes des sons "ma" avec différentes intonations et où l'on cherche à percevoir la distinction entre les prononciations de "ci", "si", "zi", "chi", "shi" et "zhi" laissent de bons souvenirs ! Bref, après quelques fous-rires, j'ai compris l'étendue des découvertes qui m'attendaient. L'idée de me pencher sur un monde totalement différent du notre, avec une manière de penser, des valeurs, une culture et un système linguistique si diamétralement opposés m'a fasciné et me fascine encore. Le principe de ce programme centré sur les pays asiatiques est d'envoyer les étudiants effectuer leur troisième année dans le pays de la langue étudiée. Je me suis assez vite rendu à l'évidence que la Chine et Pékin étaient les meilleures opportunités pour moi (j'y reviendrai).

Si ces trois semestres de cours sur l'Asie en général et la Chine en particulier m'ont autant séduit, c'est en grande partie grâce aux professeurs que nous avons eu la chance de rencontrer. Je voulais donc profiter de cet article pour les remercier. En Chinois, nous avons eu deux profs géniales : Zhong Donghong (niveaux 0 et 1) et Yao Ruoyu (niveau 2). Elles nous ont donné des bases solides (même si les deux mois de vacances les ont sérieusement fragilisées !) Ensuite, le cours de civilisation du deuxième semestre de première année était donné par Sébastien Billioud. Ce cours était peut-être un peu trop ambitieux pour des débutants, mais il a réussi à éveiller un peu plus ma curiosité pour l'Empire du milieu. En deuxième année, tous les étudiants du Programme Asie ont suivis des cours d'Histoire de l'Inde, de la Chine, de la Corée et du Japon. Le premier semestre était dédié à l'Inde coloniale, avec Christophe Jaffrelot, directeur du CERI. Puis trois autres éminents spécialistes se sont succédés au second semestre : Jean-Marie Bouissou pour le Japon, Jean-Luc Domenach pour la Chine et Alain Delissen pour la Corée. En plus de cela, j'avais la possibilité de prendre une dernière option centrée sur l'Asie, et j'ai donc suivi le cours intitulé "La nouvelle géographie de la Chine", dispensé par Jean-François Doulet, urbaniste et professeur spécialisé dans les villes chinoises, et plus particulièrement Pékin. Tous ces cours m'ont beaucoup apporté dans la préparation de mon voyage, mais aussi dans la compréhension de l'Asie, du monde moderne en général avec la globalisation des enjeux politiques, économiques, sociaux, culturels et environnementaux.

Quand j'ai évoqué mon projet d'aller étudier un an en Chine, beaucoup de personnes dans mon entourage, familles ou amis de tous âges et de tous milieux socio-culturels, ont eu une sorte de question-réflexe du style "Mais tu n'as pas peur?", agrémentée de mauvais jugements sur la Chine et les Chinois. L'image de la Chine en France est trop souvent négative et réductrice. La réalité de la Chine de ce début de XXIe siècle est en effet bien plus complexe que ce que nos préjugés nous laissent penser.

Pour que ce voyage soit enrichissant, il faut donc faire cet effort d'ouverture et d'étonnement initial, afin de découvrir ce qu'est réellement la Chine moderne !

Demain : A la découverte d'un Nouveau Monde...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Etudiant Chinois 22/02/2008 11:41

L'image de la Chine en France est trop souvent négative et réductrice.

Tout a fait d'accord avec toi.

Je suis en France, je ne savais pas qu'on peut avoir autant de prejuges pour un pays:)
Trop différent, peut etre...

Etienne 20/08/2007 21:52

Salut Val! Alors ça y est, tu as lancé ton blog...l'aventure chinoise commence très bientôt pour toi!

La pub avec ta photo sur facebook m'a bien fait marrer!

Ton visa chinois dure jusqu'à quand?

a+
Etienne