Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur mon blog !

IMGP0417.JPG
Je m'appelle Valentin Chaput, ou Xia Bing
en chinois (夏冰 : "glace de l'été"). En 2007-2008, l'année de mes 20 ans, j'ai eu la chance de partir un an apprendre le mandarin à Pékin dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Paris. J'étudiais à l'université de langues étrangères de Pékin, connue en Chine sous le nom de BeiWai, abbréviation de Beijing Waiguoyu Daxue (北京外国语大学).

Vous trouverez sur ce blog le récit de ma vie pékinoise en cette année olympique, des photos de mes voyages et des dossiers thématiques pour découvrir à mes côtés la richesse de la civilisation chinoise. J'espère que vous prendrez du plaisir à parcourir ce blog, et qu'il vous donnera envie de vous rendre en Chine à votre tour !

谢谢

 

Val----Qufu-FB-r--d.jpg

 

Retrouvez moi sur : 

Logo Linkedin2Logo Viadeo

18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 23:00
Cette première série d'articles me permet de vous en apprendre un peu plus sur les motivations de mon choix de Pékin pour cette troisième année à l'étranger. Pour ceux qui ne le sauraient pas, le cursus de Sciences Po impose de passer la troisième année dans un pays étranger, au sein d'une université ou dans le cadre d'un stage en administration ou en entreprise. La Chine s'est vite imposée dans mon esprit comme la meilleure destination possible. J'y reviendrai demain. Aujourd'hui, je veux plutôt m'attarder sur mes premiers contacts avec la Chine, avant le début de mon apprentissage du Chinois l'an dernier. 

Ces contacts ont été peu nombreux en réalité. C'est d'ailleurs cela qui est intéressant : je ne connaissais pas grand chose à la Chine avant de m'y intéresser plus sérieusement depuis un an. C'est peut-être votre situation également. Dans ce cas, j'espère que mon blog sera instructif !

Tintin.gif
Rétrospectivement, j'ai donc pris conscience de l'importance de la Chine très tard. Hormis les quelques Asiatiques qui ont fréquenté les mêmes établissements scolaires que moi, les restaurants chinois et les étiquettes "Made in China" sur mes jouets ou vêtements, le premier souvenir qui m'est revenu en préparant cet article est le voyage de Tintin en Chine. Sur la piste des Cigares du Pharaon, Dingding (丁丁 : Tintin en Chinois) se retrouve en effet en Chine dans l'album Le Lotus Bleu, paru en 1936. Relisez-le, c'était une période importante pour la Chine, alors sous occupation japonaise. Les interprétations divergentes de cette période sont pour beaucoup dans les mauvaises relations sino-japonaises actuelles. Aussi loin que je me souvienne, cette BD est donc une des premières révélations de l'existence de la Chine, pays étrange où l'on écrit avec des dessins, où les femmes se bandent les pieds pour ne pas qu'ils grandissent trop, où les fleuves sont jaunes... !
Mulan.gif
Après Tintin, je me souviens de Mulan, le film d'animation de Disney, sorti en 1998. J'avais onze ans, et je me rappelle tout particulièrement d'un reportage au JT, qui expliquait le choix de Disney pour une histoire chinoise, avec un eldorado gigantesque, qui s'ouvrait pour l'Occident. Tout cela restait pour moi un mystère. Il est vrai qu'en Histoire, on étudiait plutôt Vercingétorix, Clovis, Charlemagne, Louis XIV et Napoléon. En géographie, on avait la France, l'Europe, les Etats-Unis, voire le Japon. La Chine demeurait dans mon esprit un vaste pays en sommeil sur mon planisphère.

Puis vint un troisième temps, avec les sorties successives des wu xia pian (les films de sabre chinois) Tigre et Dragon (2000), Hero (2003) et Le Secret des Poignards Volants (2005). C'était assez nouveau et cela m'a beaucoup plu. Les médias commençaient à parler nettement plus de la Chine, tantôt sous l'angle du miracle économique, tantôt sous les traits d'un ogre dévoreur des emplois français. Pékin a été désignée pour accueillir les JO de 2008, les reportages télévisés se sont succédés. Bref, la Chine s'éveillait enfin sans que mes connaissances à son sujet ne dépassent les nêms aux crevettes, la Grande Muraille, Tintin, Mulan et autres sabreurs volants !


Demain : "Quand la Chine s'éveillera, mon destin basculera !"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

penelope 26/08/2007 17:12

Je me souviens de la séance du secret des poignards volants, comme si c'était hier...

Arnaud C. 19/08/2007 00:27

Ahah tu commences déjà des feuilletons. On dirait les séries de l'été des grands quotidiens nationaux. A ce sujet, tandis que le Monde a fait une série sur "les grands aéroports mondiaux", le Figaro avait choisi "les empoisonneurs". Véridique.

Sinon, je crois que tu connais ce qui m'a poussé vers l'Asie à la base. C'est plus glamour que toi, mais finalement plus vil.